Qui est Charles KISOLOKELE LUKELO

Charles KISOLOKELE LUKELO

PapaKisolokeleCharles KISOLOKELE LUKELO est le premier Fils de Simon KIMBANGU et de Marie MWILU KIAWANGA, né le 12 février 1914 à N’Kamba Nouvelle Jérusalem, berceau du Kimbanguisme et il est décédé le 17 mars 1992. Charles KISOLOKELE LUKELO a exercé de nombreuses fonctions administratives, politiques et religieuses.

Toute sa vie, de la naissance à la mort est un sacrifice, un témoignage vivant de la vie à l’instar de Simon KIMBANGU son Père, il suivra les mêmes chemins que lui. A l’âge de 7 ans, l’enfant qu'il était, fut arrêté, jugé, condamné et relégué pour avoir rendu témoignage de l’enseignement et des miracles qu’il avait vu opéré par son Père. Pour cela, il fut déporté le 7 octobre 1921 à la colonie scolaire des frères chrétiens catholiques de Boma. _____n

A la colonie scolaire où il fut relégué, il fut pris en charge par ceux-là même qui l’avait arrêté et fera ses études primaires et secondaires. Ensuite, il fera une carrière professionnelle, qui le menera à gravir les échelons un à un ; de prime abord : Enseignant, Clerc, Commis, Greffier principal, Agent territorial Assistant, puis Principal, jusqu’à devenir Administrateur du territoire. Il sera alors premier Cadre, puis Haut-cadre Congolais à intégrer cette administration coloniale belge. 

Arrivé au poste de commandement, Charles KISOLOKELE LUKELO occupera la place des colons belges et aura à diriger, sous sa tutelle, tous les belges de sa juridiction. Il se lança dans la carrière politique ou il sera l’un des tout-premier Ministres, Députés et Commissaires du peuple, c’est-à-dire l’un parmi les décideurs du pays.

Lors des premières élections en 1960, c’est Charles KISOLOKELE LUKELO qui sera en tête de tous les candidats et remporta la première place en nombre des voix avec environ 94.304, suivi de Patrice LUMUMBA avec environ 84.000 voix.

Sur le plan politique, il fut élu premier Député pour la prise de décision, en vue de défendre son peuple qui avait

_____n

payé de sa vie avec un seul souhait, la libération totale du pays du joug colonial. Il fut artisan de l’indépendance de la République Démocratique du Congo, dont il fut nommé Ministre d’Etat des parastataux, Ministre d’Etat chargé du Travail et du Portefeuille de 1960 à 1963, Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale de 1963 à 1966 avant d’être fait, Président Directeur Général de l’Institut National de Préparation Professionnelle (INPP) fonction qu’il exerça de 1966 à 1971.

Il a rendu des grands et loyaux services à la nation congolaise et à l’humanité toute entière. Il fut en outre Président du Conseil d’administration de plusieurs sociétés et entreprises ci-après : la société de la colonisation agricole du Mayumbe (SCAM), l’Utexafrica pour la transformation des tissus ;Tissakin pour la fabrication des sacs ; la Qvovadis pour les pains ; la Compagnie Sucrière de Kwilu /Ngongo pour la fabrication du sucre ; Elbema pour la transformation des amandes palmistes en huile végétale ; la Chanic pour la fabrication des Engins et bateaux ; le Congotex, la Sofide ; l’Unibra pour la fabrication de la boisson ; Zaïre-Print ; l’Amiza, etc…

Quant à l’avenir de la République Démocratique du Congo et de l’Afrique en générale, Charles KISOLOKELE LUKELO, étant visionnaire, en créant l’INPP, Institut National de Préparation Professionnelle, il voulait en faire une boite de résonnance de l’Etat pour préparer à l’édification de l’appareil technique de l’administration publique et celui du monde d’affaires. Aussi, comme le poumon de l’administration dans le but de compléter la formation des cadres moyens qui œuvraient déjà ou qui étaient déjà engagés dans l’administration publique, dans toutes les différentes sociétés et entreprises publiques de la République Démocratique du Congo, en vue de perfectionner, promouvoir, former ou adapter le personnel déjà dans l’emploi.

Il a initié beaucoup des projets dans l’exploitation agricole ; voire même dans le domaine de la santé où il a créé des centres de santé, dispensaires et hôpitaux partout dans différentes provinces du territoire national, en Angola et au Congo Brazzaville, etc...

PaKisoBureau

 Il a aussi créé des écoles et universités. Il a accordé beaucoup des bourses d’études à l’étranger à bon nombre de personnes, Kimbanguistes ou non Kimbanguistes. Il a également accordé des ressources et emplois aux chômeurs casés dans des sociétés et entreprises dont il fut le premier actionnaire ; sans compter la prise en charge des orphelins, démunis, veufs ou veuves, etc.).

C’est dans ce souci de moderniser son pays, la République Démocratique du Congo et son Eglise que Charles KISOLOKELE LUKELO fut dans l’obligation d’orienter vers l’Europe plusieurs personnes pour y approfondir leurs connaissances scientifiques et professionnelles.

En outre, ceci permis la migration de plusieurs jeunes gens, kimbanguistes ou non kimbanguistes vers l’Europe ou vers Amérique, comme des Ambassadeurs pour développer leurs pays respectifs. Ce qui atteste qu’il est un modèle de Leadership, justifié par ses bienfaisances.

 

En général, Charles KISOLOKELE LUKELO a aidé plusieurs personnes. Il accueillait tout le monde noir comme blanc, sans distinction de race ni de couleur. Il a facilité l’ouverture à des nombreuses personnes dans le social tout comme à la recherche du salut.